Parentalité et dépendances

Les ressources

Consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse : répercussions sur la santé maternelle, néonatale et infantile

Le 4 novembre 2013 - Par CRDM-IU - Admin

CCSASource : Centre canadien de lutte contre la toxicomanie

« Le rapport vise à sensibiliser les fournisseurs de soins de santé afin que ceux-ci parlent de ces enjeux avec leurs patientes et offrent des renseignements de manière neutre et compatissante aux femmes en âge d’avoir des enfants et à leurs conjoints.

Les données du Rapport sur la santé périnatale au Canada de 2008 révèlent que 13% des femmes enceintes canadiennes avaient fumé la cigarette et 11% d’entre elles avaient consommé de l’alcool au cours du mois précédent, tandis que 5% d’entre elles ont indiqué avoir consommé de la drogue pendant leur grossesse. De plus, en Ontario, le nombre de cas de syndrome de sevrage néonatal (SSN) a presque quadruplé, passant de 171 cas en 2003 à 654 cas en 2010.

La consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse peut entraîner des complications médicales chez la mère et l’enfant. Après l’accouchement, les fournisseurs de soins de santé observent des affections comme le SSN, l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF), ainsi que d’autres troubles cognitifs, du développement et de l’attention. »

Référence :

Finnegan, L. (2013). Consommation de drogues licites et illicites pendant la grossesse : répercussions sur la santé maternelle, néonatale et infantile. Ottawa, Ontario : Centre canadien de lutte contre les toxicomanies.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>